Le Télégraphe Juridique​​​

Accueil » Études Juridiques » La déclaration de Kuala Lumpur : la communauté de l’ASEAN

La déclaration de Kuala Lumpur : la communauté de l’ASEAN

"Le Télégraphe Juridique, vitrine sur le monde étudiant et professionnel de toute la région, tisse un véritable et efficace réseau académique, un point de rencontre des sciences et des cultures."

> En cliquant sur l'image, retrouvez toute l'actualité de notre Master.

 


 

IMG_047

«Une vision, une identité, une communauté».

Telle est la nouvelle devise de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est. En effet, le sommet de Kuala Lumpur du 22 novembre 2015 a été fructueux puisqu’il a donné lieu à la signature d’une déclaration instituant la communauté de l’ASEAN.

L’ASEAN est une création ancienne dans la mesure où elle existe depuis la déclaration de Bangkok du 8 août 1967. Elle a connu de nombreuses évolutions ces dernières décennies, dont l’étape la plus importante sera certainement la mise en place de cette communauté. En effet, les pays qui la composent (le Cambodge, la Birmanie, le Laos, la Thaïlande, l’Indonésie, Brunei, les Philippines, Singapour, la Malaisie, et le Vietnam) ne sont pas tous égaux en matière de développement. Les Nations de l’ASEAN, lors du sommet de Bali en 2003, s’étaient engagées à créer cette communauté avant 2015.

La première étape pour instituer la communauté de l’ASEAN a eu lieu en 2008 avec l’entrée en vigueur de la Charte de l’ASEAN, donnant ainsi une base solide à cette communauté étant donné qu’elle lui fournit un statut légal et un cadre institutionnel. Le principal objectif de cette communauté est l’établissement d’un marché unique permettant l’effectivité de l’intégration économique.

Afin de favoriser l’intégration régionale et mondiale dès le 31 décembre 2015, la communauté de l’ASEAN devrait s’appuyer sur trois piliers :

  • la communauté économique (AEC),
  • la communauté politico-sécuritaire (APSC),
  • et la communauté socio-culturelle (ASCC)

Afin d’établir un marché commun, les pays de l’ASEAN ont tout d’abord envisagé d’éliminer les barrières tarifaires dans le but de faciliter la circulation des personnes, des produits et des capitaux. La volonté d’éliminer les barrières tarifaires était l’un des sujets prédominants lors de l’établissement du traité de libre-échange dans lequel les pays de l’ASEAN s’engageaient d’ores et déjà à supprimer la quasi-totalité des droits de douane, ainsi que les restrictions aux importations. Par ailleurs, un rapport du secrétariat de l’ASEAN a révélé que 90% des barrières tarifaires avaient déjà été éliminées.

La création de cette communauté n’est que le commencement d’une intégration régionale et mondiale. Cet accord semble être similaire à ce que l’on trouve au sein de l’Union Européenne du fait que l’intégration économique régionale reposera également sur un marché unique de biens, de services, de capitaux et de travailleurs qualifiés.
Par ailleurs, le 4 août 2015, l’Union Européenne est parvenue à un accord politique afin d’établir un accord de libre-échange avec le Vietnam, mais est toujours en pourparlers avec les autres pays membres de l’ASEAN.
Tout comme au sein de l’Union Européenne, l’harmonisation des normes semble nécessaire afin de renforcer les échanges intérieurs et extérieurs.

Une deuxième déclaration a été signée le même jour, ​intitulée « ASEAN 2025: progressons ensemble ». Celle-ci concerne le processus de développement de l’ASEAN ​durant la période 2016-2025. L’objectif de cette déclaration est de renforcer les relations politiques et économiques au sein de la région afin de donner plus de poids à la communauté de l’ASEAN. Ainsi, cette communauté sera fondée sur des principes juridiques plus solides, grâce à la coopération politique et économique au sein de la région.

Le volet le plus important de la déclaration de Kuala Lumpur est sans doute celui concernant la communauté économique (AEC), dont l’objectif ​est d’établir une zone économique stable et compétitive. Les moyens mis en place sont les mêmes que pour l’établissement de la communauté de l’ASEAN afin d’être compétitif, et pouvoir attirer le plus grand nombre d’investisseurs étrangers. Ainsi, les quatre éléments principaux de l’AEC sont :

  • un marché unique,
  • une zone économique compétitive,
  • un développement économique égalitaire,
  • et une intégration économique régionale mais surtout mondiale.

La création de la carte de performance de l’AEC permet d’effectuer un suivi de l’application de ces éléments par les pays de l’ASEAN. L’AEC est, en effet, établie grâce à de nombreuses conventions et accords tels que l’accord sur la zone de libre-échange de l’ASEAN, l’accord-cadre sur la zone d’investissement de l’ASEAN, ou encore l’accord-cadre de l’ASEAN sur les services. Dès lors, l’AEC doit être envisagée comme une opportunité car elle permettra aux pays de l’ASEAN d’effacer leurs écarts en matière d’économie.

Cependant, quelques obstacles se dressent face à l’institution de cette communauté, à l’intégration régionale et mondiale souhaitée. Assurément, cette intégration économique est indispensable afin de faire face à la Chine et l’Inde, mais le décalage économique et politique ainsi que les conflits frontaliers entre les pays de l’ASEAN les empêchent d’atteindre l’objectif désiré. A cela s’ajoute la présence des Etats-Unis et de la Chine au sein du forum d’ASEAN ce qui mènerait à de nombreux désaccords.

Afin de pouvoir mener à bien ce projet de communauté économique, les pays de l’ASEAN doivent pouvoir se projeter au-delà de leurs frontières. La définition d’investisseur varie d’un pays à l’autre, le Vietnam l’a récemment redéfinie sans doute afin de faciliter les flux de capitaux au sein de l’ASEAN. L’ambition première de l’ASEAN consiste à devenir la quatrième économie mondiale, ce qui, selon l’OCDE n’est pas impossible puisqu’elle prévoit un taux de croissance de 5,6 % en moyenne pour la période 2015-2019, dans les pays de l’ASEAN.


 

  Isabelle Perron


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :